DUGUY Marcel, Émile, Henri

Par Guy Haudebourg

Né le 8 septembre 1912 à Rezé (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), fusillé le 13 février 1943 au terrain du Bêle de Nantes (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique) ; serrurier ; militant communiste ; membre de l’Organisation spéciale (OS) ; Procès des 42.

Tombe au cimetière militaire de la Chauvinière à Nantes
Tombe au cimetière militaire de la Chauvinière à Nantes

Marcel Duguy était l’un des fils de Georges Louis Duguy ébeniste et de Françoise Bouhours. Célibataire, il était domicilié chez ses parents 34 rue Saint-Jacques à Nantes. Serrurier, dans les années 1930, il travaillait aux Batignolles à Nantes. Il fut aussi un dirigeant sportif.
À partir de 1934, il milite à la Jeunesse communiste. Membre de l’OS (futurs FTP) de Nantes dirigée par Louis Le Paih, il fut arrêté au mois d’août 1942 par la police française.
Jugé en janvier 1943 lors du « Procès des 42 », il fut condamné à mort avec trente-six autres camarades. Il a été fusillé par les Allemands le 13 février 1943 au terrain du Bêle de Nantes.
Il a été reconnu Mort pour la France le 13 février 1945.
Une cellule communiste de Loire-Atlantique porte son nom.

La tombe de Marcel Duguy est au cimetière de la Chauvinière à Nantes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article159960, notice DUGUY Marcel, Émile, Henri par Guy Haudebourg, version mise en ligne le 18 juin 2014, dernière modification le 3 janvier 2022.

Par Guy Haudebourg

Tombe au cimetière militaire de la Chauvinière à Nantes
Tombe au cimetière militaire de la Chauvinière à Nantes

SOURCES : Arch. Dép. Loire-Atlantique 4M1850, 305 J 3 . – Jean Bourgeon (sous la dir.), Journal d’un honnête homme pendant l’Occupation, Thonon-les-Bains, L’Albaron, 1990.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément