BÉNÉ Roques

Par Gilles Morin

Né le 22 janvier 1905 à Perrégaux (Algérie) ; militant et élu socialiste de Perrégaux ; maire (1947-1958) ; conseiller général (1949-1958).

Fils de Miguel Béné, cheminot à Perrégaux, Roques Béné, maire de sa ville natale le 31 octobre 1947, fut reconduit après le succès au premier tour, le 26 avril 1953, de sa liste d’action sociale et républicaine. Élu à l’Assemblée algérienne par la 9e circonscription du département d’Oran au scrutin de ballottage du 11 avril 1948, il entra l’année suivante au conseil général, ayant remporté le premier tour le 20 mars 1949, dans le canton de Perrégaux devant le candidat communiste Arsène Caillier. Il conserva ce siège le 17 avril 1955 dans les mêmes conditions face à Jules Ramzac.

Il fut révoqué de son mandat de président de la délégation spéciale durant l’été 1958 avec le motif suivant « a refusé d’entrer dans le comité local de salut public ». Poursuivit par l’OAS, il vit son domicile plastiqué dans l’été 1961.
Béné décéda dans un accident de voiture dans une rue de Vichy, alors qu’il s’apprêtait à rentrer en Algérie. Il s’était marié le 17 mai 1905 à Perrégaux avec Isabel Amoros.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article16219, notice BÉNÉ Roques par Gilles Morin, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 12 octobre 2021.

Par Gilles Morin

SOURCES : Arch. OURS, correspondance de la fédération d’Algérie. — Démocratie 1962, 19 avril 1962. — Oran républicain, 30 octobre 1947, p. 3, 4-5 avril 1948, p. 3, 11-12 avril 1948, p. 1 et 2, 20-21 mars 1949, p. 1 (BNF Gallica). — L’Écho d’Oran, 1er novembre 1947, p. 4, 28 avril 1953, p. 5, 17-18 avril 1955, p. 2 (BNF, Gallica). — Notes de Roland Andréani. — Arch. Nat. Outre-mer en ligne, Perrégaux.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément