BURESI Antoine

Par René Gallissot

Né le 10 janvier 1919 à Farciolo (Corse-du-Sud) ; cheminot ; syndicaliste CGT de l’Oranie ; militant communiste.

Lors de l’assemblée générale du 9 janvier 1946, Antoine Buresi fut élu ou réélu secrétaire adjoint du syndicat CGT des cheminots de Sidi-Bel-Abbès.

Facteur aux écritures à l’Exploitation, il assuma, depuis juin 1948 au moins, la fonction de secrétaire général de ce syndicat. En octobre 1952, il fut encore en fonction.

Selon une note des Renseignements généraux en date du 2 avril 1951, il militait au Parti communiste algérien.

En mars 1952 à Hussein-Dey (Algérie), il participa à la première conférence africaine des transports organisée par la FSM (Fédération syndicale mondiale).

En octobre 1954, il fut signalé comme étant membre du comité régional interprofessionnel CGT de Sidi-Bel-Abbès.

Arrêté pendant la guerre de libération, il fut interné en 1956 au camp de Saint-Leu.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article1664, notice BURESI Antoine par René Gallissot, version mise en ligne le 22 novembre 2013, dernière modification le 9 octobre 2020.

Par René Gallissot

SOURCES : Arch. Nat. France Outre-mer, Aix-en-Provence, ALG, Oran 307, 2512, FM (Fonds ministériels), 81 FM/796 (Notes de Louis Botella). — Le Cheminot Algérien, organe officiel de l’Union d’Algérie [CGTU puis CGT], février-mars 1946, mai-juin 1948 (BNF Gallica). — J. Delorme, Mémoire de maîtrise sur Sidi-Bel-Abbès, op.cit. — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément