LELOIR René

Par Michel Thébault

Né le 14 février 1901 à Paris, fusillé le 6 octobre 1943 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine) ; chaudronnier ; résistant au sein des FTPF.

René Leloir résidait à Stains (Seine, Seine-Saint-Denis) et exerçait la profession de chaudronnier.
Engagé dans la Résistance au sein des Francs-tireurs et partisans français (FTPF), il fut arrêté le 16 juin 1943 dans le département de la Seine par la Sipo-SD. Accusé d’« activité de franc-tireur », il fut incarcéré à la prison de Fresnes (Seine, Val-de-Marne) puis jugé le 1er octobre 1943 par le tribunal militaire attaché au Commandement du Gross Paris (établi à cette date rue Boissy-d’Anglas).
Il fut condamné à mort et fusillé le 6 octobre 1943 à 16 h 39 par les autorités allemandes au Mont-Valérien.
La mention « Mort pour la France » lui a été attribuée par le ministère des Anciens Combattants en date du 8 novembre 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article169348, notice LELOIR René par Michel Thébault, version mise en ligne le 30 décembre 2014, dernière modification le 7 février 2019.

Par Michel Thébault

SOURCES : DAVCC, Caen (Notes Thomas Pouty). – Site Internet Mémoire des Hommes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément