GAROT Lucien Albert dit "Lulu l’avion"

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 7 février 1923 à Paris (XIIIe), exécuté sommairement le 13 avril 1944 à La Balme-de-Thuy (Haute-Savoie) ; forgeron ; résistant des Glières.

Lucien Garot était le fils naturel d’Augustine Antoinette Garot. Il exerçait la profession de forgeron et vivait avec sa mère à Draveil (Seine-et-Oise, Essonne).

Réfractaire au STO (Service du travail obligatoire), il rejoignit la Haute-Savoie et le maquis des Glières où il participa aux combats de février et mars 1944. Il réussit à s’évader du Plateau après l’ordre de décrochage donné le 26 mars 1944 mais il fut victime d’une rafle de la Gestapo à l’usine du Giffre le 1er avril 1944. Emprisonné à l’école Saint-François, à Annecy, il fut fusillé par les nazis le 13 avril 1944 à La Balme-de-Thuy, en compagnie de douze autres maquisards des Glières.

Il fut inhumé dans la nécropole militaire nationale de Morette.

Il fut déclaré "Mort pour la France".

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article176785, notice GAROT Lucien Albert dit "Lulu l'avion" par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 16 novembre 2015, dernière modification le 26 septembre 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Michel Germain, Haute-Savoie Rebelle et martyre, Mémorial de la Seconde guerre mondiale en Haute-Savoie, La Fontaine de Siloé, 2009. — Site Internet "Fusillés, déportés, internés, Résistants de Draveil 1939-1945" et Mémorialgenweb. — État civil.

Version imprimable Signaler un complément