RÉTIF Élie

Par Romain Delmas

Né le 22 mars 1860 à Vernou (Indre-et-Loire), mort en 1899 ; coiffeur ; militant anarchiste d’Indre-et-Loire.

Georges Rétif, naquit à Vernou (Indre-et-Loire) d’un père menuisier et d’une
mère couturière. Arrivé en 1880 à Tours, il s’y établit comme coiffeur. Dès 1881 il s’associe aux socialistes de Tours, organisant en 1884 plusieurs réunions publiques à propos des chômeurs ou de la conquête des pouvoirs publics ; allant jusqu’à être présent sur la liste municipale emmenée par Losserand en 1888 au travers d’une campagne axée autour de « la lutte des classes ». L’année suivante, il participa, comme syndicaliste, au Congrès possibiliste de Paris Salle Lancry. Peu après, il radicalisa sa position et fini par « diriger » le groupe d’études sociales « La sentinelle ». En 1891 il était considéré par les forces de police comme anarchiste. Deux ans plus tard ceux-ci le présentaient même comme le « chef » du groupe libertaire de Tours. Il présida alors les réunions de compagnons, et fit le lien avec les anarchistes de Paris ou de Nantes, par correspondance (comme avec Sébastien Faure ou en donnant asile aux camarades de passage, Rienner et Liard). Logeant Boulevard Thiers, c’est là qu’il recevait Le Père Peinard et Le Révolté, journaux dont il faisait profiter les compagnons de Tours. En 1893 il fut candidat anti-parlementaire des anarchistes aux élections législatives de la 1ère circonscription de Tours, obtenant 51 voix. En 1894 son domicile fut perquisitionné lors des descentes de police faisant suite à la votation des lois dites « scélérates ».
Animateur et promoteur de la plupart des meetings, organisateur du premier groupe libertaire de Tours, il décéda en 1899 d’une fluxion de poitrine. Rétif laissa à sa mort un groupe anarchiste de presque une trentaine d’habitués, parmi lesquels une vingtaine d’actifs, et comptant une quarantaine de soutiens.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article178048, notice RÉTIF Élie par Romain Delmas, version mise en ligne le 19 janvier 2016, dernière modification le 4 octobre 2021.

Par Romain Delmas

SOURCE : Arch. Dép. Indre-et-Loire, séries 4M et 1M.

Version imprimable Signaler un complément