VIE Paul

Par Jacques Girault

Né vers 1916 ; instituteur en Haute-Garonne ; militant du SNI ; militant communiste.

Paul Vié commença comme instituteur en 1933. Après la guerre, instituteur à Toulouse, habitant 115 allée Jean Jaurès, il enseigna jusqu’à sa retraite en 1971.

Membre du conseil syndical de la section départementale du Syndicat national des instituteurs, il devint le secrétaire de la section à la fin des années 1940. Lors de la réunion du conseil national du SNI, le 27 décembre 1946, il intervint sur la responsabilité des maîtres assurant le service d’interclasse. Candidat aux élections du bureau national du SNI en dix-septième position sur la liste "Par l’unité et l’action, nous œuvrerons à la sauvegarde de l’école, de la liberté et de la paix", il ne fut pas élu. Il fut de même candidat sur la liste « unitaire » à la commission administrative nationale de la Fédération de l’Éducation nationale.

Paul Vié était membre du Parti communiste français. Délégué à la conférence fédérale du PCF des 24-25 janvier 1970, il s’abstint dans le vote condamnant les thèses de Roger Garaudy.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article180549, notice VIE Paul par Jacques Girault, version mise en ligne le 9 mai 2016, dernière modification le 9 mai 2016.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Presse syndicale

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément