BRUHAT Henri, Pierre, Denis

Par Jacques Girault

Né le 13 mai 1930 à Brioude (Haute-Loire) ; professeur ; militant syndicaliste du SNES et de la FSU dans la Corrèze et l’Allier ; militant communiste, conseiller municipal de Montluçon (Allier).

Henri Bruhat était le fils d’un cheminot de sensibilité socialiste, puis communiste après la guerre ; ses parents le firent baptiser et l’envoyèrent au catéchisme. Élève du cours complémentaire de Saint-Germain-des-Fossés (Allier), il fut élève maître à l’École normale d’instituteurs d’Auteuil (Paris, 1946-1949). Après avoir suivi les cours de la classe préparatoire à l’École normale supérieure de Saint-Cloud au lycée Chaptal, il intégra l’École normale supérieure de l’enseignement technique (section A1, sciences industrielles) en 1952. Il fut un des actifs militants de la section de l’ENSET du Syndicat national de l’enseignement technique. Il était aussi adhérent de l’Union de la jeunesse républicaine de France et du Parti communiste français depuis 1948. Il épousa exclusivement civilement en août 1955 à Yzeure (Allier), Michelle Brochet, élève de l’ENSET (section EF 1952-1955). Ils eurent un enfant qu’ils ne firent pas baptiser.

Jean Bruhat effectua son service militaire dans les transmissions (Montélimar, juillet 1947, puis EAT de Montargis et comme aspirant puis sous-lieutenant Algérie, avril-décembre 1958, puis démobilisation à Épinal en novembre 1959).

Il fut affecté professeur à l’école nationale professionnelle d’Egletons (Corrèze), de 1956 à 1961, tandis que son épouse y enseignait les lettres. Puis il fut nommé en 1961 au lycée technique Paul Constans de Montluçon (Allier) où il termina sa carrière en 1990.

Jean Bruhat fut de 1969 à 1990 membre « Unité et Action » de la commission administrative académique (S3) du Syndicat national des enseignements de second degré. Secrétaire du S1 de son lycée de Montluçon (1972-1990), il était en même temps secrétaire puis secrétaire adjoint de la section départementale (S2) de 1972 à 1990. De ce fait, il siégea à la CA de la section départementale de la Fédération de l’Éducation nationale, de 1969 à 1990.

Après l’exclusion du SNES de la FEN, il participa au démarrage de la Fédération syndicale unitaire, et fut membre de la commission délibérative départementale de l’Allier. Retraité il participait depuis 1998 à l’animation de la section des retraités du SNES et au collectif des retraités de la FSU, dont il devint le responsable en 2003. Il était en outre responsable dans la commission exécutive départementale de la Fédération générale des retraités.

Membre du Parti communiste, Bruhat fut secrétaire ou trésorier de cellule (Egletons). Il siégea de 1989 à 1995 au conseil municipal de Montluçon dirigé par le communiste Pierre Goldberg, délégué à la formation professionnelle et membre des commissions municipales « Jeunesse, enseignement, formation professionnelle » et « Petite enfance ». Il ne se représenta pas en 1995.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18059, notice BRUHAT Henri, Pierre, Denis par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 7 novembre 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Bulletin de la section académique du SNES de Clermont-Ferrand. — Témoignages de militants. — Renseignements fournis par l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément