WEIDMANN Bernard

Par Jacques Girault, Gilles Morin

Né le 5 février 1938 à Saint-Dizier (Haute-Marne) ; instituteur en Haute-Marne ; militant du PSU ; militant laïque.

Fils d’un employé de bureau d’usine et d’une employée des PTT, Bernard Weidmann entra à l’École normale d’instituteurs de Chaumont (Haute-Marne) et débuta comme instituteur à Hûmes puis il fut détaché à Langres pour, comme délégué permanent de la Fédération des œuvres laïques, animer les œuvres scolaires et péri-scolaires, rattaché administrativement comme instituteur à l’école du Bel-Air. Délégué cantonal du Syndicat national des instituteurs, il était chargé de l’orientation professionnelle Adhérent au Parti socialiste unifié en 1965, élu membre du bureau fédéral, il fut candidat du PSU aux élections législatives en 1967 (1827 voix sur 65 441 inscrits) et en 1968 (1902 voix sur 65 331 inscrits, le 23 juin) dans la première circonscription de Haute-Marne.

Il fut muté à Chaumont dans les années 1970 au collège de La Rochette à Chaumont (Haute-Marne) où il était le délégué syndical.

Il se maria en septembre 1958 à Chaumont avec Claude Thellet (voir Claude Weidmann), institutrice, membre du PSU. Ils divorcèrent en 1980. Un PACS avec une autre personne fut conclu par lui à Langres en juin 2009.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article181428, notice WEIDMANN Bernard par Jacques Girault, Gilles Morin, version mise en ligne le 6 juin 2016, dernière modification le 29 juillet 2021.

Par Jacques Girault, Gilles Morin

SOURCES : Arch. Nat., 581AP/105. — Le Réveil socialiste de la Haute-Marne, n° 14, février 1967. — Archives de l’OURS, dossiers Haute-Marne. — Fichiers adhérents du PSU. — Note de Claude Pennetier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément