ANDURANT André, Joseph, Roger

Par Michèle Rault

Né le 17 juin 1911 à Asprières (Aveyron), mort le 26 septembre 1994 à Asprières ; chauffeur ; militant communiste ; volontaire en Espagne républicaine.

Né à La Sutge, dépendant de la commune d’Asprières, André Andurand était le fils d’un cultivateur, Auguste, Jacques Andurand, né à Peyrusse-le-Roc (Aveyron), et de Marie, Eugénie Timon, née à Sonnac (Aveyron). Il avait une sœur aînée nommée Hélène, née en 1897.
Titulaire du Brevet élémentaire, chauffeur, syndiqué, il adhéra au Parti communiste en 1936. Il était alors domicilié, dans un hôtel, route de Choisy à Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne).

Il se porta comme volontaire en Espagne républicaine le 10 novembre 1936. Affecté au parc auto des Brigades internationales, puis responsable technique du service du courrier, il fut rapatrié le 25 juillet 1938, ayant une période militaire à effectuer.

À son retour, il fut embauché quelques semaines par la ville d’Ivry-sur-Seine en tant que compagnon serrurier.

En avril 1941, il était prisonnier de guerre au Stalag VI-F de Bocholt (Allemagne) en tant que soldat de 2e classe du 56e RA.

Il s’était marié à Toulouse (Haute-Garonne) le 8 août 1942 avec Jeanne, Marie, Louise Méric. Le couple eut quatre filles.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article18242, notice ANDURANT André, Joseph, Roger par Michèle Rault, version mise en ligne le 3 août 2009, dernière modification le 11 octobre 2021.

Par Michèle Rault

SOURCES : Arch. AVER (dossier MDN). — Arch. RGASPI, 545/2 et 6 ; RGASPI 545.6.1038 liste des Brigadistes français en Espagne républicaine, fiches individuelles 31 décembre 1937 ; RGASPI 545.6.44.— Arch. com. Ivry-sur-Seine. — Liste officielle N°87 de prisonniers français, Paris, 6 avril 1941 (Filae). — Données du site Filae. — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément