BONNET Jean

Par Jean-Louis Panicacci

Né en 1898 à Puget-Théniers (Alpes-Maritimes), abattu le 3 mai 1944 au col Saint-Raphaël, commune de La Penne (Alpes-Maritimes) ; propriétaire-exploitant ; résistance aide et sauvetage.

Marié, père de deux enfants. Patriote pugétois propriétaire de la grange du Breuil servant de dépôt d’armes au groupe François à l’issue des parachutages effectués depuis le mois de janvier sur le plateau de Dina (Rigaud), Jean Bonnet fut abattu lors d’une opération de représailles consécutive à la mort de deux policiers allemands tués peu avant par le capitaine François devant cette grange.
Une stèle a été inaugurée en 1994 sur le lieu de son exécution.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article185692, notice BONNET Jean par Jean-Louis Panicacci, version mise en ligne le 29 septembre 2016, dernière modification le 5 octobre 2018.

Par Jean-Louis Panicacci

SOURCES : Gabriel Mazier, Un officier d’occasion dans le haut-pays niçois, Nice, Association des Croix de Guerre, 1990. — Jean-Louis Panicacci, La Résistance azuréenne, Nice, Serre, 1994 et Les lieux de mémoire de la Deuxième guerre mondiale, Nice, Serre,1997. — Colette et Michel Bourrier, La Résistance au fil du Var, Nice, Serre, 2003.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément