TERNISIEN Yves, Amédée, Georges

Par Jean-Paul Nicolas, Jean-Pierre Besse

Né le 21 avril 1921 aux Essarts-Varimpré (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort sous la torture 17 août 1944 à Blangy-sur-Bresle (même département) ; résistant FTPF.

Yves Ternisien fut torturé à mort, le 17 août 1944 avec Maurice Delattre, le jour du parcage de la population de Blangy-sur-Bresle et de Bouttencourt (Somme). Les corps des deux hommes n’ont jamais été retrouvés.

En août 1947, une plaque communicatrice fut inaugurée en leur mémoire sur la maison qui fut à la fois le siège de la kommandantur et le lieu de leur supplice.

Il était marié avec Berthe Jeanne Belleville.

Blangy-sur-Bresle (Seine-Inférieure, Seine-Maritime). Rafle du 17 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article187086, notice TERNISIEN Yves, Amédée, Georges par Jean-Paul Nicolas, Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 19 novembre 2016, dernière modification le 28 mars 2021.

Par Jean-Paul Nicolas, Jean-Pierre Besse

SOURCE : Hommage aux fusillés et aux massacrés de la Résistance en Seine Maritime. 1940-1944. Edité par l’Association Départementale des familles de fusillés de la Résistance de Seine-Maritime. 1992. Avec notamment le concours de l’historien Claude-Paul Couture, Éditions EDIP. Saint-Étienne-du-Rouvray. — L’Avenir Normand, 28 août 1947. — Service historique de la Défense, Vincennes, cote GR16 P 565113 — Notes de Gilles Pichavant

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément