MALLET Pierre

Par Daniel Grason

Né le 22 janvier 1928 à Saint-Flour (Cantal), exécuté sommairement le 14 juin 1944 par la Gestapo et la Milice à Saint-Georges (Cantal) ; lycéen ; résistant.

Fils de Jean, Louis, docteur en médecine et de Marguerite, Yvonne, née Ricoul, Pierre Mallet participa à la résistance, tout comme son père. Ce dernier soignait les résistants et qui n’hésitait pas à héberger des réfractaires au Service du travail obligatoire. Pierre appelé familièrement Pierrot a été arrêté par la Gestapo le 11 juin vers 11 heures du matin. Sa sœur jumelle Madeleine et sa mère Marguerite étaient interpellés l’après-midi vers 15 heures, tous se retrouveront à l’Hôtel Terminus.
L’un des détenus, le Frère Gérard Mayet témoignera après la Libération : « Les Allemands s’étaient littéralement acharnés sur ce gosse, et le gosse de seize ans les avait vaincus. Son père, aux yeux des Allemands et non sans raison, incarnait la Résistance. » Le 14 juin à 6 h du matin, Pierrot, à seulement 16 ans, était abattu avec vingt-deux autres civils.
Pierre Mallet a été déclaré le 7 février 1946 « Mort pour la France » à titre civil, il a été homologué FFI et Interné résistant. Son nom a été inscrit sur le monument de la Résistance et sur le Monument aux morts de Saint-Flour, et sur la stèle de l’Hôtel Terminus.
Dans la rue Sorel à Saint-Flour, une plaque honorant les mémoires du docteur Louis Mallet et de ses deux fils Pierre et Étienne a été posée. Sous les visages en médaillon des trois résistants, a été gravé un texte sobre et émouvant dédié au docteur Louis Mallet et à ses deux fils Pierre et Étienne : « Au docteur Louis Mallet, médecin des pauvres fondateur de la caisse locale de crédit de l’office agricole des coopérateurs du journal La Glèbe fusillé avec ses deux fils par les allemands. Juin 1944 Ses amis les paysans. »

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article195342, notice MALLET Pierre par Daniel Grason, version mise en ligne le 11 septembre 2017, dernière modification le 11 novembre 2020.

Par Daniel Grason

La famille Mallet : Étienne (le frère), Pierre (le père, médecin), Pierre
Le docteur Louis Mallet, résistant, père d’un exécuté

SOURCES : AN 20060011-14 (dossier 611327), transmis par Gilles Morin. – État civil de Saint-Georges. – Site internet « La Résistance dans le Cantal » . – Site internet de Soubizergues. – Site internet GenWeb. — Document communiqués par Gilles Albaret, Ddrecteur de la Médiathèque et des Archives municipales de Saint-Flour.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément