CACHEUX Jean-Paul [Pseudonyme : Germain]

Par Daniel Grason

Né le 15 juin 1911 à Beaumont-sur-Vesles arrondissement de Reims (Marne), mort le 24 janvier 1945 à Blechhammer en Haute-Silésie dans le sud de la Pologne ; communiste ; résistant FTP, déporté.

Fils de Narcisse Cacheux et de Berthe Genevrier, manouvriers, Jean-Paul Cacheux travailla avec Gilbert Betrancourt aux Forges et Aciéries de Denain-Anzin (Nord). Il fut en relation résistante avec Roger Crépinge et Georges Bonhour. Après les chutes Jules Dumont et de Paul Camphin, Jean Cacheux était selon le commissaire René Rochat de Lille, le seul susceptible de réorganiser les FTP à Lille après une série d’arrestations.
Il aurait été l’instigateur du coup de main à la mairie de Thun Lévêque le 29 août 1942. Au cours de cette action le secrétaire de mairie s’opposa au vol des titres de rationnement, il fut tué.
Jean-Paul Cacheux a été arrêté par la police française, puis livré aux allemands. Il comparut devant le tribunal militaire allemand OFK 670 de Lille, condamné à une peine de travaux forcés.
En décembre 1943, il était déporté en Allemagne. Les détenus de ce convoi composé de soixante-trois hommes et douze femmes étaient classé Nacht und Nebel (Nuit et Bouillard) ce qui signifiait condamnés à disparaître. Dans ce convoi quinze femmes et une centaine d’hommes.
Jean-Paul Cacheux a d’abord été emprisonné à la prison de Bruxelles (Belgique), puis en Allemagne à Essen, Esterwegen, Gross Strehlitz au sud-est de Breslau (Pologne). Enfin il fut affecté à un kommando de travail du camp d’Auschwitz. Les déportés fabriquaient de l’essence synthétique pour la l’entreprise IG Farben, combustible destiné à la Wehrmacht et la Lutwaffe. L’usine fut bombardée entre le 7 juillet et le 26 décembre 1943.
Jean-Paul Cacheux y mourut le 24 janvier 1945 à l’âge de trente-quatre ans. Il a été homologué Déporté, interné résistant, et membre des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article201280, notice CACHEUX Jean-Paul [Pseudonyme : Germain] par Daniel Grason, version mise en ligne le 18 avril 2018, dernière modification le 18 avril 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. GB 112 (rapport du commissaire René Rochat). – Bureau Résistance GR 16 P 99663. – Livre-Mémorial, FMD, Éd. Tirésias, 2004. – Laurent Thiery, La répression allemande dans le Nord de la France 1940-1944, Éd. Presses universitaires du Septentrion, 2013. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément