MAGHERINI Enrico

Par Pierre-Henri Zaidman

Né à Florence (Italie) le 6 décembre 1847, mort en février 1907 ; forgeron de profession ; garibaldien membre de l’AIT.

Enrico Magherini se rallia à l’Internationale ; il fut condamné par le tribunal de Florence à 3 mois de prison pour coups et blessures puis à 6 mois pour rebellions ; il vint à Paris pendant le Siège où il participa à la Légion italienne avant d’être élu lieutenant dans la 4e compagnie du 238e bataillon de la Garde nationale ; domicilié, 94, boulevard de Rochechouart (XVIIIe arr.), il participa à la Commune comme lieutenant dans la 2e compagnie de la Légion italienne.
On le retrouve en avril 1877 où il fut arrêté à Naples alors qu’il tentait de rejoindre la tentative insurrectionnelle dans la région de Matese impulsée par Errico Malatesta. Resté en prison jusqu’au mois de juillet suivant, il fut l’un des signataires d’un manifeste d’internationalistes de Florence. À nouveau condamné à six mois de prison en janvier 1879 puis poursuivi le mois suivant, il émigra en 1881 en Égypte où il s’installa au Caire et devint savonnier en continuant à faire de la propagande anarchiste, il se suicida en février 1907.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article204850, notice MAGHERINI Enrico par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 1er juillet 2018, dernière modification le 26 décembre 2019.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Archivio Biografico del Movimento Operaio. — Arch. Dép. Paris, D2R4 45 et 151. — Pier Carlo Masini, Federazione Italiana dell’Associazione Internazionale dei Lavoratori : Atti Ufficiali 1871-1880, Milano, Edizioni Avanti ! 1963.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément