PONTRAMON Jules

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 21 mars 1905 à Thuir (Pyrénées-Orientales), mort au combat le 20 octobre 1944 à Nostang (Morbihan) ; instituteur ; FTPF-FFI.

Jules Pontramon était le fils de Jacques Pontramon, cultivateur, et de Thérèse Chambeu, sans profession. Il avait épousé Rose Catherine Marie Porteix le 14 février 1927 au Boulou (Pyrénées-Orientales).

Il rejoignit les Francs-tireurs et partisans français au sein du 2e Bataillon FTPF devenu le 11e Bataillon FFI des Forces françaises de l’intérieur (FFI) du Morbihan, commandé par Carrion Roque [pseudonyme dans la Résistance : commandant Icare]. Il participa aux combats de l’automne 1944 sur le front de la Poche de Lorient et fut tué le 20 octobre 1944 à Nostang (Morbihan).

Jules Pontramon est inhumé dans la nécropole nationale de Sainte-Anne d’Auray (Morbihan), carré 5, rang 6, tombe 710.

Il a obtenu la mention « Mort pour la France » et a été homologué FFI.

Dans les Pyrénées-Orientales, à Perpignan, le nom de Jules Pontramon est inscrit sur la liste « 1939-1945 » du monument commémoratif dédié aux instituteurs du département morts pour la France.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article208229, notice PONTRAMON Jules par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 2 novembre 2018, dernière modification le 9 septembre 2019.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Dans la nécropole nationale</br> de Sainte-Anne-d'Auray
Dans la nécropole nationale
de Sainte-Anne-d’Auray
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 131 687. — SHD, Vincennes GR 16 P 486028. — Mémorial GenWeb. — État civil, Thuir (acte de naissance avec mention additive confirmant la date et le lieu du décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément