FRANCOIS Eugène

Par Jean Belin

Né le 13 février 1878 à Dijon, mort le 25 juin 1946 à Dijon (Côte-d’Or) ; ouvrier plâtrier, cheminot puis employé du gaz ; syndicaliste CGT de la Côte-d’Or

Fils de Charles François, vigneron à Dijon, et de Marie Rougenot, Eugène François fut chaussonnier à Dijon avant son incorporation en 1898. Après sa démobilisation, il fut ouvrier plâtrier et devint secrétaire général du syndicat CGT des ouvriers et ouvrières de fabriques réunis le 31 octobre 1905, le trésorier étant Jules Bonnin. Ce syndicat qui compta 29 adhérents à cette date fut affilié à la Bourse du travail de Dijon. De 1907 à 1911, il fut employé de la Cie de chemin de fer du PLM avant d’être embauché à la Cie du gaz à Dijon comme machiniste jusqu’à sa retraite en 1938. Mobilisé d’août 1914 à février 1919, il fut blessé par un obus à Toul en octobre 1915. Il se maria le 29 novembre 1902 à Dijon avec Marguerite Delancet, bonnetière, et eurent trois enfants. Domicilié au 12 rue des Facultés à Dijon en 1931.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220002, notice FRANCOIS Eugène par Jean Belin, version mise en ligne le 3 novembre 2019, dernière modification le 11 mars 2020.

Par Jean Belin

SOURCES : Arch. Départementales de la Côte-d’Or, série 10M101, fiche de recrutement militaire, recensement de la population et état civil. — Arch. Municipales de Dijon, sous-série 7F.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément