DELOISON Maurice, Auguste

Par Jean-Pierre Besse, Yves Le Maner

Né le 22 septembre 1896 à Argenteuil (Seine-et-Oise, Val-d’Oise) ; cheminot ; résistant ; dirigeant communiste du Pas-de-Calais.

Maurice Deloison était plombier au dépôt d’Avion (Pas-de-Calais) de la Compagnie des chemins de fer du Nord. Militant du Parti communiste, il était secrétaire du syndicat CGTU des cheminots d’Avion à la veille de la réunification syndicale de 1934. Son organisation le délégua au congrès CGTU de 1935, puis à ceux de la CGT en 1936 et 1938. Deloison fut porté à la tête du syndicat unique des cheminots de Lens et ses environs qui regroupait 450 ex-unitaires et 240 ex-confédérés, et il en fut le secrétaire jusqu’en 1939. Élu adjoint au maire de Sallaumines aux municipales de 1935, il entreprit une rapide ascension au sein du PC qui le porta au bureau de la Région communiste du Pas-de-Calais, en 1939 - voir Auguste Lecœur*. Démis de son mandat municipal en septembre 1939, Deloison, affecté spécial SNCF, aurait été arrêté en novembre-décembre 1939 puis relâché. Il entra immédiatement dans la clandestinité et entreprit de reconstituer le PC clandestin dans le bassin minier du Pas-de-Calais, en formant des îlots de trois militants, reliés par des secrétaires intercellulaires. Il fut, avec Julien Hapiot et René Camphin*, l’un des organisateurs de la Résistance communiste dans le Pas-de-Calais. Membre du bureau régional du Nord (1939-1940), responsable du Nord (1940-1942), il était tout particulièrement chargé en 1941 de reconstituer le parti dans les Ardennes. Arrêté à Joigny-sur-Meuse (Ardennes) au domicile de Jules Fuzelier*, il fut condamné le 13 septembre 1941 par la Section spéciale de Nancy à sept ans de travaux forcés pour « menées communistes ». Dans la nuit du 16 au 17 octobre 1941, il s’évada de la maison d’arrêt de Nancy avec Émile Rogé*, François Clauvelin* et Léon Dutherer. Il fut nommé par Lecœur, responsable de l’interrégion Est vers l’automne 1942 (vraisemblablement après l’arrestation de Georges Wodli*).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article22100, notice DELOISON Maurice, Auguste par Jean-Pierre Besse, Yves Le Maner, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 16 octobre 2019.

Par Jean-Pierre Besse, Yves Le Maner

SOURCES : RGASPI, 495 270 4607. — Arch. Dép. Oise, 1 232 W 260. — Arch. Dép. Pas-de-Calais, M 5142, M 5221 et M 5304. — Jean-Marie Fossier, op. cit. — Stéphane Courtois, thèse, op. cit. — État civil d’Argenteuil (1979).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément