BERGERET Eugène, Auguste, François

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 5 mars 1915 au [Le] Grand-Lemps (Isère), mort à l’hôpital le 29 août 1944 à Bourgoin (aujourd’hui Bourgoin-Jallieu, Isère) des suites de ses blessures ; négociant ; résistant de l’armée secrète (AS) de Savoie.

Eugène Bergeret était le fils de Frédéric Louis et Marie Eugénie Odru. Il était marié avec Andrée Alice Marthe Bernoud. Il exerçait le métier de négociant à Entre-Deux-Guiers (Isère).
Il entra dans la Résistance au 5e bataillon de l’armée secrète (AS) de Savoie.
Il fut grièvement blessé le 24 août 1944 dans un combat à Genas (Rhône). Transporté à l’hôpital à Bourgoin (Isère), il y décéda des suites de ses blessures le 29 août 1944.
Il est inhumé au cimetière communal, à Entre-Deux-Guiers (Isère)
Son nom figure sur le monument aux morts, sur la plaque commémorative 1939-1945, dans l’église, à Entre-Deux-Guiers (Isère), sur la plaque commémorative à Genas (Rhône) et sur le monument commémoratif aux F.F.I. à Saint-Bonnet-de-Mure (Rhône).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article221455, notice BERGERET Eugène, Auguste, François par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 22 décembre 2019, dernière modification le 9 juin 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES :Musée de la Résistance 1939-1945 en ligne, Données extraites du CD(DVD)-ROM : La Résistance en Savoie (2012)}.— Mémorial Genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément