KROPACEK Alois

Par Jean-Marie Guillon

Né le 15 juin 1894 à Prague (Tchécoslovaquie), tué au combat le 24 août 1944 à Toulon (Var) ; traminot ; Armée secrète (AS)-Corps francs de la Libération (CFL).

Parfois désigné par erreur sous le nom de Chispacek, ce traminot toulonnais d’origine tchèque, fils de Naiclav Kropacek et d’Anna Puzdorkova, habitait le quartier de Vert-Coteau. Marié avec Antonia Ruzzier, père d’un enfant, il était entré dans l’Armée secrète au début de 1943. Il y fut homologué au 7 janvier. Il vint se joindre le 21 août 1944 au groupe CFL Luca installé à Saint-Jean-du-Var, villa La Coquette lors des combats pour la libération. Il fut tué le 24 lors de l’attaque du fort d’Artigues qui devait déposer les armes le même jour.
La mention « Mort pour la France » lui fut attribuée par le secrétariat général des anciens combattants le 3 janvier 1946.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article223427, notice KROPACEK Alois par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 24 février 2020, dernière modification le 27 juin 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : Arch. dép. Var 37 J 11/10 n°1063 (fonds FFI) et 93 J (fonds ANACR, dossier 1067). ⎯ site internet Mémoire des hommes SHD Caen AC 21 P 62602. ⎯ registre décès Toulon (arch. municipales 4 E 139).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément