TROLY Marcel, Joseph

Par Jean Belin

Né le 3 avril 1910 à Venarey-lès-Laumes (Côte-d’Or), mort le 26 août 1975 à Dijon (Côte-d’Or) ; docker puis cheminot à Dijon ; syndicaliste CGT de Côte-d’Or

Fils de Georges Clément Troly, ouvrier tuilier, et d’Aurélie Hermine Ducloux, ouvrière cartonnière, les parents de Marcel Troly vinrent habiter Longvic (Côte-d’Or) après la guerre de 1914-1918. Son père fut embauché comme poseur au dépôt de la Cie du PLM à Perrigny-lès-Dijon. Après la fin de sa scolarité, Marcel Troly travailla à la verrerie du Petit-Bernard à Dijon jusqu’à son incorporation d’avril 1931 à avril 1932. A son retour, il fit plusieurs métiers, dont monteur en fer chez Doras à Dijon, débardeur au port du canal et s’engagea à la CGT. Il fut secrétaire général du syndicat CGT des Dockers de Dijon en juin 1936, le secrétaire adjoint étant Gustave Decologne. Il fut un des animateurs de la grève de juin juillet 1936 dans sa profession. Le syndicat déclara 65 adhérents. Licencié à la suite de la grève, il fut embauché au dépôt SNCF de Dijon-Perrigny (Côte-d’Or) en 1937. Mobilisé de janvier à juillet 1940, à son retour, il reprit son emploi et son engagement dans le syndicat clandestin du dépôt. Il se maria le 15 octobre 1932 à Dijon avec Marcelle Yvonne Mairet. Domicilié au 40 rue Jules Guesde à Longvic l’année de son décès.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article224698, notice TROLY Marcel, Joseph par Jean Belin, version mise en ligne le 21 mars 2020, dernière modification le 4 septembre 2020.

Par Jean Belin

SOURCES : Arch. Municipales de Dijon, sous-série 7F. — Arch. Dép. de Côte-d’Or, état civil, recensement de la population, fiche de recrutement militaire. — Etat civil, mairie de Dijon.

Version imprimable Signaler un complément