FROBERT Pierre

Né le 13 mars 1902 à Droiturier (Allier), mort sous la torture le 31 janvier 1944 à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ; gendarme ; résistant.

Fils de Jean, cultivateur, et de Maria, née Rollet, sans profession, Pierre Frobert était adjudant de gendarmerie à la brigade de Vic-le-Comte (Puy-de-Dôme). Il va agir pour la Résistance en relation avec l’adjudant André Robinet, nommé à la brigade de Billom (Puy-de-Dôme), à proximité.Les deux hommes se renconttrent début janvier 1943 à Laps, une commune entre Billom et Vic-le-Comte. Ils assureront la surveillance du réseau routier lors de parachutages, veilleront à éviter les arrestations de réfractaires du STO, hormis les fils de collaborateurs.

il est arrêté le 30 décembre 1943 en même temps que le gendarme Coulond e Vic-le-Comte lors de la rafle de décembre 1943 dans le secteur de Billom. Les deux hommes sont emmenés à Clermont-Ferrand où Coulon fut relaché tandis que Frobert meurt sous la torture du membre du SD Kaltseiss.

Il a été homologué Résistance intérieure française (RIF) et Déporté interné-résistant (DIR), reconnu Mort pour la France. Un jugement déclaratif de décès a été rendu par le tribunal de Clermont-Ferrand le 20 novembre 1945.

Son nom figure sur le Monuments aux Morts 1939-1945 à Vic-le-Comte.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article225077, notice FROBERT Pierre, version mise en ligne le 29 mars 2020, dernière modification le 16 avril 2021.

SOURCES : AVCC Caen, AC 21 P 187826. Dossier Pierre Frobert (nc) .— Arch. dép. du Puy-de-Dôme, 904 W 145 : crimes de guerre, Billom, Vic-le-Comte .— Manuel Rispal, Billom, 1941-1943, Ytrac, éditions Authrefois, 2013, p. 14. .—Mémorialgenweb .— état-civil Droiturier (en ligne).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément