LE BIHAN Célestin, Robert, Marie

Par Jean-Marie Guillon

Né le 22 octobre 1902 à Saint-Pol-de-Léon (Finistère), tué le 22 août 1944 à Toulon (Var) ; marinier chef ; Forces françaises de l’Intérieur (FFI) ou assimilés.

Second maître de manœuvre à la Direction du port de Toulon (marinier chef de 2e classe), il fut tué dans le quartier du Temple, rue Auguste Blanqui, lors des combats pour la libération de Toulon. Fils de Hamon Le Bihan et de Catherine Morec, marié avec Eugénie Barberis, il résidait à Cuers (Var). Il figure sur le monument aux morts de cette localité où le site Mémoire des hommes le fait naître par erreur.
La mention « Mort pour la France » lui fut attribuée d’abord par le capitaine de frégate, commandant le port, le 30 août 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article226935, notice LE BIHAN Célestin, Robert, Marie par Jean-Marie Guillon, version mise en ligne le 1er mai 2020, dernière modification le 27 juin 2021.

Par Jean-Marie Guillon

SOURCES : site internet Mémoire des hommes CC8 62 F 7170. ⎯ registre décès Toulon (arch. municipales 4 E 139).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément