RANCILHAC Jean, Alphonse

Par Patrick Bec

Né le 8 août 1924 au Lac, commune de Vèze (Cantal) ; mort au combat le 20 juin 1944 à Deux-Verges (Cantal) ; ouvrier agricole ; résistant au sein des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Jean, Alphonse Rancilhac était le fils de Eusèbe, Lucien Rancilhac, originaire de La Sagnette, commune de Chanet, aujourd’hui rattachée à Allanche (Cantal) et de Marie, Julie Roughol. Mariés à Vèze le 30 novembre 1921, ils étaient cultivateurs et avaient 8 enfants nés au Lac entre 1922 et 1931. Jean Alphonse Rancilhac était ouvrier agricole et célibataire, vivait chez ses parents au Lac de Vèze.
En 1944 il rejoignit la résistance au des FFI. Il fut tué dans les combats de la Truyère qui firent suite à ceux du Mont-Mouchet quand une partie des maquisards se replia sur le Cantal. 5 maquisards (Albert Alis, Franck Archimbaud, Pierre Gentet, Raymond Rousset, Jean Alphonse Rancilhac) et un civil (Pierre Jaillet) furent tués aux Deux-Verges ce 20 juin 1944 lors de l’attaque du réduit de la Truyère par les troupes allemandes.

Son corps ne fut retrouvé qu’à l’automne 1945.

C’est un jugement du tribunal civil de Saint-Flour le juin 1946 qui a fait office d’acte de décès, transcrit sur l’état-civil de Deux-Verges le 27 septembre 1946.

Jean Alphonse Rancilhac a été reconnu "Mort pour la France".

Son nom figure sur le Monument de la Résistance de Saint-Flour et sur le Monument aux morts de Vèze.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article227919, notice RANCILHAC Jean, Alphonse par Patrick Bec, version mise en ligne le 19 mai 2020, dernière modification le 20 février 2022.

Par Patrick Bec

SOURCES : Arch. Dép. du Puy-de-Dôme, 908 W 149 : crimes de guerre aux Deux-Verges. — SHD Vincennes, GR 16 P 499314, dossier Résistant de Jean, Alphonse Rancilhac (nc). — AVCC Caen, AC 21 P 142650, dossier Jean, Alphonse Rancilhac (nc). — Jean Favier, Lieux de mémoire et monuments du souvenir, Albédia, Aurillac 2007. — Eugène Martres, Le Cantal de 1939 à 1945 Les troupes allemandes à travers le Massif Central, Cournon, De Borée 1993. — Arch. départ. du Cantal (État civil, recensement). — MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément