WALTZ François, Charles

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 7 décembre 1840 à Aldenstadt (Bas-Rhin) ; charpentier ; domicilié 91 ou 96, rue Lecourbe (Paris, XVe arr.) ; communard.

Marié à Paris (XVe arr.) en 1869 à une femme de chambre, père d’un enfant, Waltz s’engagea dans la 4e compagnie du 156e bataillon de la Garde nationale pendant le Siège de Paris. Après avoir démissionné après l’armistice, il reprit du service du 8 avril au 25 mai 1871 sur insistance - déclara-t-il - de son sergent-major ; il servit au Trocadéro et au Moulin-Saquet jusqu’au 24 mai puis le 25, il se rendit à la barrière du Trône près de l’usine à gaz où il passa la nuit et abandonna son fusil. Il alla le lendemain à la mairie du XXe puis à la porte de Romainville pour tenter de sortir de Paris. Il fut arrêté le 28 au soir en dehors de la porte de Romainville par des soldats du 42e de ligne.
Les témoignages lui étaient favorables, aussi fut-il acquitté par le 7e conseil de guerre le 18 janvier 1872.
Il opta pour la nationalité française en 1872 et mourut le 13 mai 1905 à Paris (Xe arr.).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article229747, notice WALTZ François, Charles par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 29 juin 2020, dernière modification le 23 octobre 2020.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Min Guerre, GR 8 J 244 (202). ― Arch. Paris, D2R4 114 et 10 D 291 (2236). ― Bulletin des Lois n° 436, 1872 p. 10958. ― L’Industriel de Saint-Germain-en-Laye, 3 février 1872.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément