QUELAIN Fernand, Charles, Marie

Par Jean-Jacques Doré

Né le 4 décembre 1898 à Ploumoguer (Finistère), mort à Alger le 6 juin 1945 ; inscrit maritime ; syndicaliste de la CGT et de la CGTU ; communiste.

Fils d’un instituteur public, Fernand Quelain, débarqué à Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), probablement mandaté par la Fédération, à la fin de l’année 1920, fut élu secrétaire du syndicat CGT des Marins de Rouen en janvier 1921 lorsque les minoritaires prirent le contrôle de l’organisation.

Inscrit au Parti communiste, il rejoignit la CGTU avec la majorité du syndicat des Marins de Rouen et fut élu secrétaire de l’organisation unitaire en janvier 1922. En septembre, il reçut le renfort de Jean Cueff, qui prit la charge de trésorier. Alors qu’ils venaient d’être réélus, les deux hommes furent arrêtés en janvier 1923 pour avoir distribué aux dockers des tracts condamnant l’occupation de la Ruhr.

Fernand Quelain, réélu en janvier 1924, quitta Rouen lorsque les unitaires derrière Henri Julie, le secrétaire fédéral et Jean Cueff quittèrent la CGTU pour fonder l’Union syndicale autonome des Marins de France en juillet 1924.

Fernand Quelain se maria à Marseille (Bouches-du-Rhône) le 5 octobre 1932 avec Camille Frageon et il mourut à Alger le 6 juin 1945.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231923, notice QUELAIN Fernand, Charles, Marie par Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 11 septembre 2020, dernière modification le 11 septembre 2020.

Par Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. dép. Seine-Maritime Dossier d’instruction judiciaire non classé, 1 MP 1032. — Arch. com. Rouen 7 F 3 Syndicats du livre et de la navigation. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément