CHOEFF Isaac

Par Annie Pennetier, Sylvie Pepino

Né le 14 juin 1903 à Baba-Ecki (Turquie), mort le 4 juillet 1942 à Auschwitz (Pologne) ; employé de bureau aux Messageries de presse ; déporté.

{Ce Soir} 22 août 1946
{Ce Soir} 22 août 1946

Isaac Choeff était le fils de Nessim Choeff et de Visa Choeff, né dans une famille juive de Turquie, dans la région européenne de Marmara. Naturalisé français, militaire, il participa à la campagne du Riff (Maroc) et servit aux colonies de 1924 à 1929 ; il fut décoré de la Médaille coloniale avec agrafe mauve.
Marié à Boulissa (Berthe) Alkabez, juive née en 1905 en Grèce, le couple avait une fille Visette (Lisette) née le 7 décembre 1931, et un fils Daniel né le 7 juin 1935 à Paris XIIe arr. ; la famille était domiciliée 11 rue du Général Blaise dans le quartier Saint-Ambroise du XIe arrondissement de Paris. Daniel décéda le 3 décembre 1939 aux Sables d’Olonne (Vendée) où la famille était venue se réfugier, 42, rue du Centre. Ils revinrent à leur domicile parisien, en effet l’acte de décès de leur fils a été transcrit par la mairie du XIe arrondissement le 17 avril 1940.
Isaac Choeff travaillait comme employé de bureau (employé aux écritures) aux Messageries Hachette.
Mobilisé dans l’armée en 1939-1940, il est noté soldat de 1ère classe 22° 223RRT.
Suite à son arrestation, certainement lors de la grande rafle commencée le 20 août 1941 dans le XIe arrondissement par la police française en collaboration avec la Felgendarmerie allemande et durant laquelle du 20 au 24 août, 4232 hommes juifs français ou étrangers de 18 à 50 ans ont été arrêtés dans une dizaine d’arrondissements parisiens (d’après des listes établies de plus de 5700 noms) et internés à Drancy dans la cité de la Muette devenue camp d’internement de Juifs. Isaac Choeff y demeura du 20 août 1941 au 29 avril 1942, date à laquelle il fut transféré au camp de Compiègne (Fronstalag 122) d’où il fut déporté dans le convoi du 5 juin 1942 pour la destination d’Auschwitz (matricule 1818). Il y mourut un mois plus tard le 4 juillet 1942.
Son décès fut transcris le 17 décembre 1946 par la mairie de Paris XIe.
Reconnu Mort pour la France le 2 février 1948, la mention Mort en déportation lui a été décernée par arrêté du Secrétariat d’État aux anciens combattants le 15 octobre 1987 (loi de 1985).
Une plaque des Messageries de presse 11 rue Réaumur Paris (IIe arr.) a été dévoilée le 21 août 1946, son nom y figure (plaque aujourd’hui disparue). Voir photo du discours inaugural.
Son nom est gravé sur le Mur du Mémorial de la Shoah à Paris.

Voir liste des victimes des Messageries Hachette

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article233847, notice CHOEFF Isaac par Annie Pennetier, Sylvie Pepino, version mise en ligne le 7 novembre 2020, dernière modification le 19 novembre 2020.

Par Annie Pennetier, Sylvie Pepino

{Ce Soir} 22 août 1946
{Ce Soir} 22 août 1946

SOURCES : Fichier Drancy du Mémorial de la Shoah. — Recensement Paris XIe 1936 (prénoms francisés). — Photos plaque et discours : documents communiqués par Sylvie Pépino. — État civil en ligne, AD Seine, acte n°1021 année 1940.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément