TRYSTAM Louis, Jules

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 23 juillet 1900 à Dunkerque(Nord), mort par accident le 5 septembre 1944 à Chiddes (Nièvre) ; résistant du maquis "Louis W.O."

Louis Trystam était le fils de Paul Louis et d’Alice, Valérie Julia Lehoucq. Il se maria le 12 Mai 1923 à Paris (Xe arr.) avec Marcelle Julia Delelis-Fanien (1902-1985) dont il eut six enfants.
Il était négociant importateur de bois. Il fut élu conseiller municipal de Rosendaël sur la liste d’Union républicaine le 16 septembre 1928. Il fut de nouveau élu aux élections municipales du 5 mai 1929 puis à celles des 5 et 12 mai 1935 sur la Liste Républicaine des Intérêts Rosendaëliens. Il démissionna du Conseil municipal le 5 octobre 1941. Sa maison de la rue Dubois ayant été réquisitionnée par les Allemands, il se réfugia avec sa femme et ses six enfants dans la Nièvre, à Fours, où sa famille possédait une scierie. Officier d’artillerie de réserve et patriote, il rejoignit la Résistance au maquis "Louis W.O.", fondé par le capitaine Paul Sarrette, membre du S.O.E. (Special Operations Executive), parachuté le 22 décembre 1943. Cette formation de Résistance, opérationnelle après juin 1944 et regroupant près de 1.300 maquisards dont 250 gendarmes, était établie sur les communes de Larochemillay et Chiddes au lieu-dit "Les Fraichots". Avec le grade de lieutenant, il dirigeait l’instruction des jeunes réfractaires et les initiait au maniement des armes et des munitions régulièrement parachutées par les Britanniques.
Dans la nuit du 4 au 5 septembre 1944, un groupe de maquisards du maquis Louis essayaient un mortier parachuté le 2 septembre, mais l’essai tourna court car un des obus éclata dans le tube faisant exploser le mortier. Six hommes et leur chef, le capitaine Louis, furent déchiquetés par l’explosion et tués sur le coup. Le lieutenant Louis Trystam était parmi eux. L’accident eut lieu au carrefour des Carruzes, à Chiddes (Nièvre).
L’acte de décès fut transcrit le 6 novembre 1950.
Il est inhumé dans l’allée C33, au cimetière communal, à Dunkerque (Nord).
Il était le petit-fils de Jean-Baptiste Trystam (1845-1927), sénateur du Nord et l’arrière-petit-fils de Jean-Baptiste Trystam (1821-1906), le grand animateur du port de Dunkerque.
Il obtint la mention « Mort pour la France » mais n’a pas de dossier de résistant au SHD.
Son nom figure sur la stèle commémorative du maquis Louis, à Chiddes, sur les monuments commémoratifs du maquis Louis, à Larochemillay et Luzy et le monument aux morts, à Fours (Nièvre).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article235672, notice TRYSTAM Louis, Jules par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 15 décembre 2020, dernière modification le 15 décembre 2020.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Jean-Claude Martinet Histoire de l’Occupation dans la Nièvre 1940-1944, éditions Delayance, La Charité-sur-Loire, 1987.— Mémorial Genweb (biographie très détaillée).

Version imprimable Signaler un complément