BESSE Robert

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 22 mars 1911 à Exincourt (Doubs), mort par accident le 11 octobre 1944 à Vitreux (Jura) ; militaire ; résistant du régiment FFI de Bourgogne.

Robert Besse fit la campagne de 1939-1940 dans le 27e régiment d’infanterie motorisé rattaché à la 15e division d’infanterie motorisée commandée par le général Juin. La division fut dissoute le 28 novembre 1942 après l’invasion de la zone libre. Robert Besse entra dans la Résistance en 1944 au maquis Bonaparte puis s’engagea dans le 1er régiment de Bourgogne, constitué à Dijon le 1er octobre 1944 sous les ordres du commandant René Alizon. Les volontaires du groupe Bonaparte furent affectés dans leur grande majorité à la 2e compagnie.
La compagnie quitta Rouvres-en-Plaine le 30 septembre pour Vitreux dans le Jura afin 944 de s’entraîner et d’être équipée. Robert Besse qui avait le grade de sergent mourut accidentellement en service commandé, électrocuté par un fil à haute tension coupé lors d’un exercice de tir.
Il est inhumé dans le carré militaire du cimetière communal, à Audincourt (Doubs).
Il obtint la mention « Mort pour la France », dossier SHD Caen AC 21 P 22210 (nc).
Son nom figure sur le monument du maquis Bonaparte, à Brazey-en-Plaine (Côte-d’Or), sur le monument aux morts, à Audincourt et le monument de la Libération, à Besançon (Doubs).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article236096, notice BESSE Robert par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 1er janvier 2021, dernière modification le 1er janvier 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Gilles Hennequin Le régiment de Bourgogne, auto édition, Dijon, 2003.— Musée de la résistance 1940-1944 BRASSARD DU RÉGIMENT FFI BOURGOGNE.— Mémoire des Hommes.— Mémorial genweb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément