PAYS Édouard Vincent

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Né le 26 avril 1915 à Sonzay (Indre-et-Loire), mort au combat le 22 août 1944 à Le Caylar (Hérault) ; militaire de carrière ; FFC Action R3.

Édouard Pays
Édouard Pays

Édouard Pays était le fils d’Octave Pays et de Louise Alexandrine Jouan, journaliers aux Mousseaux en Sonzay (Indre-et-Loire). Il avait épousé Lucienne Gabrielle Andrée Mathieu le 27 septembre 1934 à Bourges (Cher). Il était sous-lieutenant dans l’Armée de l’air. Après son divorce prononcé le 1er mai 1942 par le tribunal civil de Reims (Marne), il avait épousé en secondes noces dans cette ville Germaine Estelle Clément le 4 novembre 1942.

Parachuté en Aveyron, près de Sévérac-le-Château le 15 juin 1944, ce qui lui valut auprès de ses camarades le surnom de « L’Ange », Édouard Pays fut affecté au maquis Paul Claie. Il y commanda un groupe de sabotage constitué de maquisards, majoritairement originaires de l’Aveyron.
Le 22 août 1944, au retour d’une mission au Pas de l’Escalette dans l’Hérault, il est mort au combat avec vingt-deux maquisards de son groupe, dans le secteur de La Pezade, hameau situé sur le territoire de la commune de La Courvertoirade (Aveyron).

Une mention marginale ajoutée à son acte de naissance à l’état civil de Sonzay, le déclare « décédé le 22 août 1944 à Caylar » (Le Caylar), commune située dans l’Hérault à la limite du département de l’Aveyron.

Édouard Pays est inhumé dans le cimetière du Nord à Reims (Marne).

Il a été reconnu « Mort pour la France » et a été homologué FFC.

Dans le département de l’Aveyron, le nom du lieutenant FFI Édouard Pays est inscrit sur le Mémorial de la Résistance de La Pezade érigé à La Courvertoirade, qui rend hommage aux combattants du maquis Paul Claie.
Dans la Marne, où il s’était remarié, il figure sur le monument de la Résistance érigé à Chenay.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article238635, notice PAYS Édouard Vincent par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson, version mise en ligne le 23 février 2021, dernière modification le 23 février 2021.

Par Jean-Pierre Husson, Jocelyne Husson

Édouard Pays
Édouard Pays
Fanion du maquis Paul Claie
Fanion du maquis Paul Claie
Sur le mémorial de La Pezade
Sur le mémorial de La Pezade
SOURCE :
Exposition " C’était la Libération ", Millau, 2004
Dans le cimetière du Nord à Reims
Dans le cimetière du Nord à Reims
Sur le monument de la Résistance à Chenay
Sur le monument de la Résistance à Chenay
SOURCE :
Photos Jean-Pierre et Jocelyne Husson

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21 P 128 883 qui situe le décès le 23 août 1944. – SHD, Vincennes, GR 16 P 462182 et GR 28 P 4 326 23 et 11 88. – Christian Font et Henri Moizet, L’Aveyron et les Aveyronnais dans la 2e guerre mondiale, CDDP de Rodez-CDIHP Aveyron-CRDP Midi/Pyrénées, 1996. – " C’était la Libération ", exposition réalisée par les archives municipales et la mairie de Millau, 2004 (photos). – Mémorial GenWeb. – État civil, Sonzay (acte de naissance et mention du décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément