VIGUIER Louis, Auguste, René

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 1er août 1896 à Limoux (Aude), mort en action le 3 septembre 1944 ; cheminot ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI).

Louis Viguier était le fils de Guillaume et de Jeanne Marie Labrousse. Il était marié avec Mélanie Rancoule et père de deux enfants. Il était domicilié avec sa famille 15 rue Louis-Loucheur, à Lyon iXe arr. (Rhône). Il entra à la Compagnie de chemin de fer du PLM en septembre 1926 comme homme d’équipe au service de l’Exploitation à Lyon-Vaise.
Il entra dans la Résistance aux Francs-tireurs et partisans français (FTPF) et participa à plusieurs sabotages. En août 1944, il combattit pour la libération de Lyon et fut tué d’une rafale en plein cœur le 3 septembre 1944 9 rue de Bourgogne, à Lyon (Ve arr.), alors qu’il poursuivait un milicien sur les toits.
La plaque commémorative de la place Valmy mentionne sa mort en ces termes : « A VAISE, LE 3 SEPTEMBRE 1944/RENÉ VIGUIER/DONNA SA VIE POUR LA FRANCE./IL FUT L’ULTIME COMBATTANT/DES FORCES FRANÇAISES DE L’INTÉRIEUR/TOMBÉ LORS DES COMBATS/DE LA LIBÉRATION DE LYON./SOUVENEZ-VOUS. »
Il est inhumé dans un des cimetières communaux, à Lyon.
Il obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur la plaque commémorative 1939-1945, rue Louis Loucheur, à Lyon IXe arr., sur la plaque commémorative à son hommage place Valmy, à Lyon IXe arr., sur la plaque commémorative des ateliers de Lyon-Vaise, à Lyon IXe arr., sur la plaque commémorative régionale des agents de la SNCF, en gare de Lyon-Perrache, à Lyon IIe arr. (Rhône).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article239725, notice VIGUIER Louis, Auguste, René par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 1er avril 2021, dernière modification le 2 avril 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : dossiers SHD GR 16 P 594606 (nc) et AC 21 P 166151 (nc).— Notice sans auteur dans Cheminots victimes de la répression Mémorial 1940-1945, sous la direction de Thomas Fontaine, Perrin/SNCF, Paris, 2017, page 1595.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.
594606 et AC 21 P 166151

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément