FAIVRE Jean-Marie

Par Gilles Morin

Né le 1er octobre 1936 ; professeur certifié de mathématiques ; responsable de l’UNEF à Lille ; militant socialiste UGS, PSU puis PS du Nord, secrétaire de la fédération PSU (1966-1967), membre du comité politique national du PSU (1967-1968) puis du comité directeur du Parti socialiste (1969-1973, 1975-1977, suppléant 1973-1975).

Jean-Marie Faivre fut responsable de l’UNEF à Lille (Nord) en 1958 et secrétaire général du bureau national de l’UNEF en 1959. Il était par ailleurs administrateur et coopérateur étudiant. À l’issue de ses études, il devint professeur certifié de mathématiques, puis spécialiste en mathématiques appliquées à l’économie.

Jean-Marie Faivre militait à la section de Lille de l’UGS en janvier 1960 et appartenait à la commission nationale étudiante de cette organisation. On le retrouve ensuite militant PSU, assumant d’importantes responsabilités. Il fut responsable de la commission économique Nord-Pas-de-Calais du PSU en mai 1965, puis secrétaire de la fédération du PSU du Nord. Candidat pour ce parti aux élections législatives de mars 1967 dans la 2e circonscription du Nord (Lille Sud et Sud-Ouest). Signataire du texte « le parti devant la perspective de la gauche unie » pour le congrès de 1967 (Tribune socialiste du 27 avril 1967), Jean-Marie Faivre fut élu membre minoritaire du CPN en 1967. Il démissionna du secrétariat fédéral en juin 1967 et protesta contre l’exclusion de Jean Poperen* (Tribune socialiste, 11 janvier 1968).

Il quitta alors le PSU avec les amis d’Alain Savary*, passant des clubs au Parti socialiste par étapes. Il appuya la campagne du club « Technique et démocratie » en juin 1968, devint président du Club « Lille-Demain » le 3 février 1969 (après en avoir été vice-président), puis représenta l’UCRG d’Alain Savary au collectif départemental du Nouveau parti socialiste.

Membre du comité directeur du Parti socialiste au congrès d’Alfortville, Jean-Marie Faivre conserva cette responsabilité après le congrès d’Épinay en juin 1971 (au nom de la tendance Savary*-Mollet*) jusqu’en 1977, ayant été suppléant de 1973 à 1975.

Jean-Marie Faivre était père de deux enfants en 1967.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article24105, notice FAIVRE Jean-Marie par Gilles Morin, version mise en ligne le 2 janvier 2009, dernière modification le 5 août 2021.

Par Gilles Morin

SOURCES : Arch. Nat., CAC, 19860021-01 et fichiers des adhérents du PSU. — Arch. PPo66.336. — Courrier de l’UGS, janvier 1960. — Tribune socialiste, 22 mai 1965.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément