FUCHS Aimé, Émile

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 11 juin 1919 à Remiremont (Vosges), exécuté sommairement le 18 septembre 1944 à Épinal (Vosges) ; fumiste : résistant des forces françaises de l’intérieur (FFI) homologué DIR.

Aimé Fuchs était le fils d’Émile, fumiste et de Rose Marie Yvonne Pierrat, sans profession. Il était marié avec Pierrette Aptel, sans profession. Il était domicilié grande rue, à Remiremont et exerçait comme son père le métier de fumiste.
Il entra » dans la Résistance aux Forces françaises de l’intérieur (FFI) dans les Vosges.
Il fut capturé, torturé et assassiné par la Gestapo et la Milice dans le Bois de la Vierge à Épinal.
Son corps a été retrouvé le 19 septembre à proximité de la route du fort de la Mouche.
L’acte de décès fut dressé le 21 septembre sur la déclaration de Serge Détrait, 46 ans, inspecteur chef de la sûreté à Épinal.
Il obtint la mention « Mort pour la France » par décision du 4 mars 1946 et le titre "Déportés et internés de la Résistance" (DIR).
Son nom figure sur le monument des fusillés vosgiens, sur la stèle et la plaque commémorative aux 5 FFI du bois de la Vierge, sur le monument aux morts, les plaques commémoratives dans l’Eglise abbatiale Saint-Pierre et la plaque commémorative 1939-1945 de la mairie, à Remiremont (Vosges).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article241617, notice FUCHS Aimé, Émile par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 20 juillet 2021, dernière modification le 15 juin 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : AVCC Caen AC 21 P 609863 et SHD Vincennes GR 16 P 236646 (nc).— Généawiki 88160 - Épinal - Monument commémoratif.— Mémoire des Hommes.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de décès n° 506).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément