CARMINATI Jacques, Paul

Par Jean-Luc Marquer

Né le 16 janvier 1918 à Arc-et-Senans (Doubs), sommairement exécuté le 5 août 1944 à Villard-de-Lans (Isère) ; bûcheron ; résistant de l’armée secrète, homologué interné résistant.

Jacques, Paul Carminati était le fils de Bartholomeo et d’Élisabeth, Jeanne Liévaux, son épouse.
Né Liévaux, il fut reconnu par le mariage de ses parents en 1920.
Il épousa Irma, Claire Offredi. Le couple eut deux enfants.
La famille habitait le hameau des Gauchets à Villard-de-Lans (Isère) où Jacques Carminati était bûcheron.
Il s’engagea dans la Résistance et rejoignit les rangs du maquis du Vercors, secteur 8 de l’AS-Isère.
Fait prisonnier, il fut sommairement exécuté par les Allemands le 5 août 1944.
Le corps fut trouvé le 11 août 1944 au lieu-dit "Fenat" à Villard-de-Lans.
Jacques Carminati obtint la mention « Mort pour la France » et fut homologué interné résistant.
Il fut décoré de la Médaille de la Résistance à titre posthume.
Son nom figure sur le monument aux morts de Villard-de-Lans, sur une stèle érigée au lieu-dit "Les Jarrands" et la plaque commémorative, station 4 du chemin de croix, à Villard-de-Lans.


Voir : Villard-de-Lans

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article242776, notice CARMINATI Jacques, Paul par Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 26 septembre 2021, dernière modification le 9 octobre 2021.

Par Jean-Luc Marquer

SOURCES : SHD Vincennes, GR 16 P 107340 (nc) ; GR 19 P 38/16. — AVCC Caen, AC 21 P 732898 (nc). — Mémoire des hommes. — Geneanet. — Mémorial GenWeb. — Musée de la Résistance en ligne — État civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément