BEUREL André

Par Anne Mathieu

Journaliste au Populaire ; militant socialiste.

André Beurel fut journaliste au Populaire à partir de 1931. Il écrivit aussi dans Le Midi socialiste. Il était membre de la section de la SFIO de Noisy-le-Sec (Seine, Seine-Saint-Denis)..

André Beurel se rendit en Espagne en septembre 1936 en territoire franquiste, à Pampelune et dans ses environs, en compagnie d’André Ulmann. Il fuit l’arrivée des franquistes à Saint-Sébastien en se réfugiant dans une ville proche, en compagnie de Jean de Berne. Selon un article de Jean Longuet, il rentra à Saint-Jean-de-Luz en barque, le 17 septembre au soir, où fut célébrée son arrivée (Le Populaire, 18 septembre 1936). A l’occasion d’un reportage à Hendaye le 21 septembre 1936, il adresse en post-scriptum ses « remerciements affectueux », à Jean Longuet et « à tous les camarades de Saint-Jean-de-Luz et d’Hendaye » (Le Populaire, 23 septembre 1936).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article243808, notice BEUREL André par Anne Mathieu, version mise en ligne le 27 novembre 2021, dernière modification le 14 janvier 2022.

Par Anne Mathieu

SOURCES : Journaux et articles de presse cités dans la notice.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément