STROH Xavier

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 19 décembre 1909 à Gambsheim (Bas-Rhin), exécuté sommairement le 7 décembre 1944 à Gambsheim ; résistant des Forces françaises de l’intérieur (FFI) homologué DIR.

Xavier Stroh était le fils de Xavier et de Magdalena Paulus. Il se maria le 30 juin 1934 à Gambsheim (Bas-Rhin) avec Marie Rose Riebel. Il était domicilié n° 371 à Gambsheim et exerçait le métier d’ouvrier.
Il entra dans la Résistance au secteur ORA de Strasbourg Campagne et sous-secteur de Gambsheim.
Le 23 novembre 1944, à l’approche des troupes alliées, des groupes FFI furent constitués par le lieutenant Jung et entrèrent en action malgré le peu de moyens dont ils disposaient. Une section occupa le pont de l’Ill, à La Wantzenau (Bas-Rhin) et le défendit contre les attaques ennemies. Le 25 novembre, les FFI occupèrent le Fort-Ney, à Strasbourg (Bas-Rhin) avec le soutien d’un détachement de la 2e DB française. Le général Franz Vaterhodt commandant la place fut fait prisonnier. À partir du 26 novembre, les FFI effectuèrent des patrouilles sur Kilstett (Bas-Rhin) faisant de nombreux prisonniers. Au cours d’une de ces patrouilles tombée dans une embuscade cinq hommes furent fait prisonniers par les SS et portés disparus. Le 29 novembre, une section FFI à laquelle appartenait Xavier Stroh prit position à Kilstett et participa aux patrouilles américaines sur Gambsheim. Elle eut un blessé et quatre hommes furent capturés par les SS, Auguste Bieth, Lucien Hirsch, Émile Jund et Xavier Stroh. Ils furent fusillés le 7 décembre 1944 en représailles ou, selon Mémorial Genweb et Mémoire des Hommes, le 29 novembre 1944 comme l’indique le jugement de décès établi par le Tribunal de première instance de Strasbourg en date du sept novembre 1945, transcrit le 7 décembre 1945 par Victor Jung, maire de Gambsheim. Le corps de Xavier Stroh a été retrouvé route du Rhin, à Gambsheim.
Il obtint la mention « Mort pour la France » par décision du ministère des Anciens combattants et victimes de guerre en date du 25 juillet 1947 et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR) et fut homologué soldat des Forces françaises de l’intérieur (FFI).
Son nom figure sur le monument aux morts, à Gambsheim (Bas-Rhin).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article244410, notice STROH Xavier par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 20 décembre 2021, dernière modification le 15 janvier 2022.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Service historique de la Défense, SHD, Vincennes GR 16 P 557969 (nc) et GR 19 P 67/8 page 11.— Mémorial Genweb.— État civil (acte de naissance n° 68 et transcription n° 41 du jugement de décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément