SENTENAC Jean-Georges

Par Annie Pennetier, Jean-Luc Marquer

Né le 2 avril 1875 à Paris XIe arr. (Seine, Paris), massacré le 25 août 1944 à Le Perreux-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne) ; employé de commerce ; victime civile.

Jean-Georges Sentenac était le fils de Pierre Sentenac, employé, et de Joséphine Félicie Dhamelincourt couturière, son épouse.
Il effectua son service militaire au 91e RI du 16 novembre 1897 au 24 septembre 1899. Il était alors employé de commerce.
Il épousa Lucia Mariette Henriette Malewski le 20 décembre 1900 à Paris 3e arr. (Seine, Paris). Le couple eut au moins deux enfants.
Classé dans les services auxiliaires pour faiblesse générale en 1906, il fut mobilisé en août 1914 et servit dans différents régiments d’infanterie. Reconnu service armé le 22 décembre 1914, il fut à nouveau classé dans les services auxiliaires à partir du 25 septembre 1917.
Il fut rendu à la vie civile le 12 janvier 1919.
La famille s’installa au Perreux-sur-Marne (Seine, Val-de-Marne) à partir de 1921. Son adresse était alors 145 bis Avenue de Rosny puis 2 bis Sentier de la Borne.
Jean Georges Sentenac et sa femme Lucia Mariette Henriette Sentenac furent abattus par des soldats allemands en retraite le 25 août 1944 au Perreux-sur-Marne.
Deux FFI avaient ouvert le feu sur une automitrailleuse allemande qui fermait la marche d’un convoi avec un revolver de petit calibre provoquant peu de dégâts mais une réplique meurtrière. Le convoi fit demi-tour et ouvrit le feu sur tout ce qui bougeait.
Douze civils furent tués dont le couple Sentenac.
Quarante otages furent emmenés vers l’Allemagne, 27 moururent abattus sur le parcours ou en camp de concentration.

Jean-Georges Sentenac a été reconnu « Mort pour la France ».

Son nom est gravé sur le monument aux morts du Perreux-sur-Marne.


Le Perreux-sur-Marne (Val-de-Marne) : 19-25 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article246187, notice SENTENAC Jean-Georges par Annie Pennetier, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 8 mars 2022, dernière modification le 1er juin 2022.

Par Annie Pennetier, Jean-Luc Marquer

SOURCES : AVCC, Caen, AC 21P 398491 (nc). — Arch. Mun. Paris, RMM, D4R1 826, classe 1895, 1er bureau, mat. 675. — Mémoire des hommes.— Site de Gilles Primout. — Mémorial GenWeb. — État civil, naissance, mariage ; acte de décès n° 190 consulté aux AD 94.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément