TLILI Ali

Par Juliette Bessis

Né à Gafsa (Tunisie) ; mineur ; syndicaliste CGT puis USTT ; militant communiste, membre du PCT.

Musulman de Tunisie, Ali Tlili était mineur aux mines de phosphates de la Sfax-Gafsa.

Syndicaliste CGT, il fut l’un des fonda­teurs du syndicat des Mines de Redeyef et son secrétaire général entre 1936 et 1940. Il était membre du PCT depuis 1935 environ.

Arrêté vers la fin de 1942, sous l’occupation germano-italienne, pour avoir organisé une grève à la mine, il fut emprisonné au pénitencier de Kalaa-Djerda. Libéré au lendemain de la victoire alliée en Tunisie (mai 1943), il ne fut réintégré à la Sfax-Gafsa qu’en juin 1944 et reprit la responsabilité du syndicat et ses fonctions de secrétaire général.

Il fut élu délégué régional au Congrès des mineurs de l’UD-CGT tenu à Sfax en juillet 1944. Passé à l’USTT, il fut secrétaire général de son syndicat et membre de la commission administrative de la centrale de 1946 à 1956. Il fut également correspondant du Travailleur de Tunisie et de Ech-Chaab Ettounsi, organes de l’USTT, ainsi que de l’Avenir de la Tunisie, organe central du PCT.

Il devint membre du Comité central du PCT à partir de 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article250334, notice TLILI Ali par Juliette Bessis, version mise en ligne le 10 août 2022, dernière modification le 10 août 2022.

Par Juliette Bessis

SOURCE : Juliette Bessis, Les Fondateurs : index biographique des cadres syndicalistes de la Tunisie coloniale (1920-1956), Paris, L’Harmattan, 1985.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément