BRUNO Denis

Ouvrier cordonnier à Carpentras, né vers 1804 ou vers 1814, mort à Cayenne. Il fut l’un des vingt ouvriers de Carpentras impliqués dans une conspiration de l’automne 1841 en faveur d’une République qui serait démocratique et sociale, avant la lettre, conspiration qui s’étendait également en Vaucluse, à Carpentras et à Orange, et qui atteignit Marseille. Il fut condamné à cinq ans de prison. Il fut incarcéré dans la citadelle de Doullens avec vingt-cinq autres militants méridionaux et aux côtés des insurgés de mai 1839.
Actif, audacieux, il aurait été, à la fin de la Seconde République, « l’âme » du « parti socialiste » dans l’arrondissement de Carpentras. Il essaya vainement de soulever la ville de Carpentras en décembre 1851 et fut déporté à Cayenne.
Voir Béridot François*, Billon Jean-Baptiste*, Conte Joseph*, Gélotier Charles*, Millot Émile*

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article27787, notice BRUNO Denis , version mise en ligne le 20 février 2009, dernière modification le 5 février 2020.

SOURCES : Arch. Dép. Vaucluse, série M. — Arch. Dép. de la Somme Y 23. — Gazette des Tribunaux, octobre-décembre 1841. — Note de J-C Vimont.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément