GERVAIS Baptistin

Par Antoine Olivesi

Né le 2 octobre 1892 à Arles (Bouches-du-Rhône) ; cheminot ; syndicaliste CGTU puis CGT et militant communiste des Bouches-du-Rhône.

Employé aux ateliers du PLM à Arles, Baptistin Gervais participa au congrès ouvrier paysan contre la guerre du Maroc, en 1925, à Marseille. L’année suivante, il était secrétaire de la cellule communiste arlésienne. Le Parti communiste prononça son exclusion le 15 février 1930.

Depuis avril 1933 au moins, Baptistin Gervais, ayant succédé à Louis Laujon, assumait simultanément les fonctions de secrétaire général du syndicat confédéré CGT d’Arles et de l’Union locale CGT de cette ville.

En juin de la même année, il devint membre de la commission administrative de l’Union départementale de la CGT.

En avril 1935, il était toujours à la tête de son syndicat et de l’UL. Après la réunification de la CGT, il n’assumait plus la fonction de secrétaire général de l’UL mais demeura jusqu’en janvier 1940 au moins, secrétaire général du syndicat CGT.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article4321, notice GERVAIS Baptistin par Antoine Olivesi, version mise en ligne le 29 avril 2014, dernière modification le 29 avril 2014.

Par Antoine Olivesi

SOURCES : Arch. Nat., F7/13090. — Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, M 6/10804, rapport du 29 août 1926 ; XIVM 24/62, rapport du 25 janvier 1935 (préfet). — Arch. Dép. Var, 4 M 59 4 2. — Le Midi syndicaliste, organe des groupements ouvriers confédérés de la région de Marseille puis de l’Union départementale CGT des Bouches-du-Rhône, 21 avril, 4 août et 24 novembre 1933, 9 février 1934, 1er avril 1935 (BNF, Gallica). — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément