BERCHELLI Jean-Baptiste, Thomas

Né le 20 décembre 1830 à Valle San Nicolao, province de Biella (Italie), mort le 27 août 1907 à Paris (XIV arr.) ; puisatier puis gardien de nuit ; communard.

Veuf et père de deux enfants, Jean-Baptiste Berchelli était sujet italien. Il habitait Paris depuis dix ans et était domicilié au 155, boulevard d’Italie (XIIIe arr.). Il entra comme simple garde au 185e bataillon fédéré, 7e compagnie, et alla du 2 au 19 avril 1871 au fort de Bicêtre (Seine), puis du 20 au 30 avril à Gentilly (Seine). Le 12 mai, il passa dans le service du Génie de la Commune et, le 18 mai, alla au fort de Bicêtre ; le 23 il entra à l’hôpital pour une hernie.
Le 4e conseil de guerre de Versailles (Seine-et-Oise) le condamna pour port d’uniforme, le 6 janvier 1872, à deux ans de prison. Il fut incarcéré le 5 février 1872 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) et transféré le 28 novembre 1872 à Landerneau (Finistère).
Il s’était marié à trois reprises et mourut au 54, rue Didot à Paris (XIVe arr.). Il était alors domicilié au 4, impasse Prévost (XIIIe arr.) avec sa troisième épouse et travaillait comme gardien de nuit.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52434, notice BERCHELLI Jean-Baptiste, Thomas , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 16 juillet 2021.

SOURCES : Arch. Nat., 24/734. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 1267. — Données du site Filae. — État civil de Paris, Décès, 1907, Acte n°3180 (Filae). — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément