BITAILLE Edmond [BITAILLE Jules, Charles, Edmond.]

Né le 2 octobre 1853 à Marly (Aisne), Edmond Bitaille demeurait à Paris, 5, rue de Laghouat (XVIIIe arr.) ; communard.

Célibataire, il était fils de Jules, André Bitaille et travaillait comme garçon marchand de vins. Sans grade, il servit, avant et après le 18 mars 1871, dans une compagnie de marche du 215e bataillon de la Garde nationale ; il prit part notamment à l’affaire du pont de Neuilly ; vers le 17 mai 1871, il rentra chez son père et cessa tout service. Alors que son père avait servi la Commune contraint et forcé, dirent les concierges de sa maison, le fils l’avait fait volontairement ; il avait été poursuivi pour vagabondage devant le tribunal correctionnel de la Seine, mais avait bénéficié d’un non-lieu.
Le 5e conseil de guerre de Versailles le condamna pour port illicite d’uniforme, le 12 janvier 1872, à deux ans de prison et dix ans de privation de ses droits civiques. Il fut incarcéré le 29 février 1872 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) et fut transféré le 28 novembre 1872 à Landerneau (Finistère). Il portait un tatouage de 3 points en ligne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52953, notice BITAILLE Edmond [BITAILLE Jules, Charles, Edmond.] , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 23 novembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/763. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 1441. — Note de J.-Y. Mollier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément