BOULOGNE Henri, Gabriel

Né le 4 décembre 1850 à Neuilly (Seine, Hauts-de-Seine) ; journalier ; communard.

Henri Boulogne vit le jour au domicile de ses parents au 6, rue Longchamp à Neuilly. Ces derniers étaient Jean, Baptiste Boulogne, journalier, et Louise, Caroline Letellier, elle aussi journalière.
Il était célibataire, journalier de l’industrie et domicilié au 22, rue du Pont à Neuilly. Soldat de la classe 1870 ; incorporé au 7e bataillon de chasseurs à pied pendant la guerre contre la Prusse. Pendant le 1er Siège de Paris, il resta à Vincennes (Seine, Val-de-Marne) ; il fut licencié de fait lorsque les insurgés occupèrent le fort et se rendit à Neuilly chez ses parents ; le 4 avril 1871, il alla à Paris et fut contraint, dit-il, de s’enrôler au 35e bataillon fédéré ; il fut arrêté, le 28 mai, à Belleville.
Le 1er conseil de guerre le condamna pour port d’armes et uniforme, le 10 mai 1872, à cinq ans de détention et à la dégradation militaire. Il fut incarcéré le 4 décembre 1872 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) et, sa peine commuée, le 26 juin 1873, en trois ans de prison, avec dégradation civique et dispense de surveillance. Il fut transféré le 1er septembre 1873 à Landerneau (Finistère).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article53663, notice BOULOGNE Henri, Gabriel, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 3 août 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/792. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 1908. — État civil de Neuilly-sur-Seine, 1850, Naissances, Acte n°458 (Filae). — Site " La répression judiciaire de la Commune de Paris : des pontons à l’amnistie (1871-1880)". — Notes de J.-Y. Mollier. — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément