CAEN Félix, Pascal, dit Moïse

Né le 15 septembre 1819 à Quimperlé (Finistère) ; cordonnier ; communard.

Il était marié, sans enfant. On disait qu’il avait été « blessé en 1848 derrière les barricades », ce qui est possible, mais paraît peu probable, puisqu’il était au début de l’Empire maître-bottier dans sa ville natale. En 1858, il fut mis en faillite, puis condamné à quinze jours de prison comme banqueroutier. Il vint à Paris à l’expiration de sa peine. Il habitait, en 1871, 6, rue Molay (IIIe arr.).
Lieutenant au 181e bataillon de la Garde nationale pendant le Siège de Paris, il fut révoqué par le gouvernement. Durant la Commune, il était capitaine à la 3e compagnie du 181e bataillon fédéré, et le 3e conseil de guerre le condamna, le 30 novembre 1874, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Il fut amnistié en 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article54392, notice CAEN Félix, Pascal, dit Moïse, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 11 janvier 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/852. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil, dossier 1928. — Arch. PPo., listes de contumaces et listes d’amnistiés.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément