CHARIGNON Jean-Baptiste

Né le 15 octobre 1812 à Montélier (Drôme) ; frère de Jean Charignon ; communard.

Il avait été soldat pendant cinq ans et libéré avec un certificat de bonne conduite ; il était célibataire et tenait avec son frère un débit de boissons, rue Saint-Maur ; on le présenta comme influencé par son aîné.
Pendant la Commune de Paris, il fut membre du même bataillon, mais comme simple garde, et prit part à la construction de la même barricade. Le 13e conseil de guerre le condamna, le 2 février 1872, à deux ans de prison et dix ans de surveillance ; sa peine lui fut entièrement remise le 24 avril 1872, sauf maintien de la surveillance.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article55104, notice CHARIGNON Jean-Baptiste, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 31 janvier 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/737.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément