DESMAREST Adolphe, Jacques

Né le 21 septembre 1829 à Rouen (Seine-Inférieure) ; journalier ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Il était célibataire. Les rapports de police de Rouen le disent paresseux, ivrogne, mauvais sujet ; de 1848 à 1867 il avait subi quatorze condamnations de deux mois à deux ans de prison pour vol, vagabondage, rupture de ban, abus de confiance, etc.
Il avait servi quatre ans au 6e régiment de cuirassiers et, en 1870, s’engagea dans le même corps pour la durée de la guerre ; il fut libéré à Avignon, fin avril 1871, et passa par Paris pour retourner à Rouen. Il entra dans la 2e compagnie du bataillon des chasseurs fédérés. Il fut envoyé à Cachan et fait prisonnier le 12 mai.
Le 19e conseil de guerre le condamna, le 19 février 1872, à la déportation simple ; il arriva à Nouméa le 9 février 1873. Sa peine lui fut remise le 5 avril 1877 contre obligation de résider en Nouvelle-Calédonie, puis, le 17 mai 1879, contre cinq ans de bannissement, et enfin totalement le 8 mai 1880.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article57439, notice DESMAREST Adolphe, Jacques, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 15 avril 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/752 et BB 27. — Note de Louis Bretonnière.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément