FABRE Martin, Antoine

Né le 15 novembre 1830 à Toulouse (Haute-Garonne) ; marchand de vins, 169 ou 265, rue de Vanves, à Paris, XIVe arr. ; communard.

Il fut sous-directeur de l’atelier des mitrailleuses de Vanves sous la Commune de Paris — il était le beau-frère du directeur Pélissier. Le 3e conseil de guerre le condamna par contumace, le 6 juillet 1874, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Il avait été antérieurement condamné à La Rochelle, le 27 mars 1852, à trois mois (une autre pièce indique trois jours) de prison pour abus de confiance. Il fut gracié le 29 mars 1879.
Fabre Martin, Antoine et Fabre dit Pascal — Voir ce nom — sont-ils un même personnage (mêmes date et lieu de naissance, dates de la condamnation différentes) ou est-ce par erreur que les deux personnes sont dites nées à Toulouse le 15 novembre 1830 ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58779, notice FABRE Martin, Antoine, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 23 mai 2019.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/852, n° 701 et BB 27. — Arch. Min. Guerre, 3e conseil (n° 1757). — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément