MEZERAY Maurice

Par Jean-Pierre Bonnet

Né le 8 janvier 1904 ; chef de train ; syndicaliste CGT.

Entré au chemin de fer le 10 août 1927, Maurice Mezeray exerçait à Amiens-Longueau (Somme). Dès cette époque, il était un militant actif de la CGTU et fut plusieurs fois sanctionné pour ses activités syndicales, en particulier en décembre 1935.

En février 1937, il fut signalé comme étant le secrétaire général du syndicat CGT des cheminots d’Abancourt.

Lié à la Résistance, il fut révoqué le 22 novembre 1941 pour vol de matériel appartenant à l’armée allemande. Réintégré le 6 avril 1945, Maurice Mezeray reprit son poste à Amiens-Longueau en qualité de chef de train. À la suite des grèves de l’automne 1947, il fut révoqué, puis réintégré. En février 1950, il participa activement au mouvement contre l’acheminement du matériel militaire destiné à l’Indochine, ce qui lui valut une condamnation à huit jours de prison avec sursis pour entrave au service public.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6690, notice MEZERAY Maurice par Jean-Pierre Bonnet, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 16 mai 2020.

Par Jean-Pierre Bonnet

SOURCES : Arch. Fédération CGT des cheminots. — La Tribune des cheminots, organe de la Fédération nationale [CGT] des travailleurs des chemins de fer, 1er février 1937 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots). — Notes de Louis Botella

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément