ORRY Henri, Justin

Né le 2 mai 1833 à Paris IIe arr. (ancien arrondissement) ; y demeurant, 18, rue Notre-Dame-de-Nazareth (IIIe arr.), mort le 19 février 1911 à Paris XIIe arr. ; bijoutier ; communard.

Henri Orry était marié, père de deux enfants ; il fit les campagnes de Crimée et d’Italie.
Pendant le 1er Siège, il était sous-lieutenant au 54e bataillon de la Garde nationale ; il conserva ce grade jusqu’en avril 1871 et entra alors comme lieutenant à la 1re compagnie du 12e bataillon ; il occupa le fort d’Ivry jusqu’au 25 mai, puis se cacha comme jardinier au couvent Saint-Casimir, rue du Chevaleret, XIIIe arr. La police l’arrêta le 7 juin 1871.
On recueillit sur son compte de nombreuses attestations favorables. Il fut condamné, le 4 octobre 1871, par le 11e conseil de guerre, à cinq ans de détention. Détenu à Clairvaux (Aube), il refusa le travail et, en même temps que lui, environ 70 de ses camarades ; il maintenait son refus en septembre 1872 (cf. BB 24/770). Le 26 juillet 1873, il obtint la remise du reste de la prison, avec dispense de la surveillance, mais la privation des droits civiques fut maintenue.

Henri Orry mourut le 19 février 1911 au 205 rue Daumesnil, Paris XIIe arr.

Son fils Albert Orry fut un important militant socialiste de Paris.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67329, notice ORRY Henri, Justin, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 5 juin 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/738. — Note de Jean-Louis Prud’homme.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément