PAGAND Félix

Né le 28 octobre 1851 à Autrey-lès-Gray (Haute-Saône) ; demeurant à Paris ; doreur sur bois ; communard.

Il était célibataire. Il continua après le 18 mars 1871 son service au 159e bataillon de la Garde nationale. Il se rendit le 27 mai aux Prussiens.
Il avait des « antécédents irréprochables » et était « représenté comme un ouvrier honnête et animé de bons sentiments ». Condamné, le 16 mai 1872, par le 6e conseil de guerre, à cinq ans de détention, il obtint la remise de sa peine le 18 novembre 1875.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67398, notice PAGAND Félix, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 30 mars 2020.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/765.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément